14 septembre 2008

le 13 septembre 2008

La fête de l’huma ou comment me rendre nostalgique du temps qui passe…

Une seule journée suffit à remplir mon cœur de souvenirs…

A vu :

-Gwennidou : aaaaah depuis le temps, et notre soirée déprime ? Tu m’avais manqué !!!
-Flo et Elo, of course : Vous nem bien entendu
-Nico, Romain (x2), Matt le coach, Keupon, Sonia, Marion avec son chéri
-Les Plasticines (mouais…)
-BabyShambles : bah Pete Doherty c’est quand même pas mal en concert
-Un gars qui portait un lavabo
-Des mecs mignons mais : soit casés, soit défonsés, soit les deux
-Stéphane : Hop hop hop, ça réflechit la dedans ( j’y croyais plus quand il m’a sorti que ça bandait mou :p)

Et bien entendu j’oublies pas Mon Truc qui a enduré cette marche autant que moi hier et toutes les bêtises de tout le monde …

On dira pas que je draguais la machine à boisson, qu’on s’est perdues un million de fois, qu’on a sorti un million de conneries pour changer, qu’on a mangé des frites belges, une pomme d’amour au chocolat et une galette… mais on a pas mangé nos accras au poulet et notre sorbet coco…et puis j’ai jonglé avec une assiette et fait du fil …

On dira pas que le temps passe, et que les gens séloignent, se disputent sans penser au temps passé ensemble… On dira pas que je suis nostalgique de ce temps qui passe et qui me montre qu’il y aura surement de moins en moins de moments passés comme ça… On dira pas que je vous aime tous très fort, que j’ai bien rigolé, bien marché, dansé, chanté, déliré…

J’veux des souvenirs, des délires, des rires…j’veux continuer à vivre, j’veux vous voir rire…j’veux tout court…

l_huma

Posté par Mimo92 à 20:34 - - Commentaires [4] - Permalien [#]


Commentaires sur le 13 septembre 2008

    J'adoooore ton article. J'aime quand t'écris comme ça, je saurais pas t'expliquer pourquoi... j'ai beau avoir fait L, les commentaires littéraires sont pas forcément une chose innés chez moi...

    Te nem fort. Si fort, qu'aucun mot ne pourraient te dire que je t'aime. Mais surtout Mimo, même si tu es en manque d'affection... arrête de faire du gringue au distributeur de boisson... :p
    Et puis, même si le temps passe, j'ai l'espoir (la folie peut-être) de croire que jamais rien ne changera entre nous. Parce que tu seras toujours Mon Truc, et je serais toujours le tien. Ce "truc" indéfinissable mais qui est prêt à accourrir à tout bout de champs, que se soit pour une crise de larmes, un coup de gueule ou un délire qui dépasse toutes les imaginations... On sera toujours des Meuffettes, et on s'aimera toujours, même si on change, même si on se voit moins... On est des Meuffettes, c'est dans notre nature, c'est notre nature... Meuffettes à la vie à la mort ; meuffettes un jour, meuffettes toujours... Et tout ce que tu voudras.

    Je vous nem. A la folie. Et ma vie perdrait de son sens si vous deviez disparaître. Une Omelette qui est née dans le coeur de trois meuffettes, extraordinaires, uniques et indispensable à sa vie.

    Posté par Omeuh, 14 septembre 2008 à 21:17 | | Répondre
  • Je crois que je ne t'ai jamais écrit de commentaires aussi long... J'aurais pu le faire en plusieurs morceaux... Mais "l'inspiration m'a envahi tel le chocolat"... :p

    Posté par Omeuh, 14 septembre 2008 à 21:18 | | Répondre
  • Rentrez moi ces langues jeunes filles, ça fait vraiment mauvais genre
    Et sinon, les frites, c'est pas belge, c'est français d'ailleurs (j'te raconte pas le nombre de gens qui me demandent pourquoi c'est français les french fries. Mais qu'est-ce que j'en sais moi ? C'est comme la french vanilla ou les french doors, j'te jure, sont fous ces amerloques ).

    Gros bisous

    Posté par Marina, 15 septembre 2008 à 05:27 | | Répondre
  • C'ets marrant, moi j'ai pas kiffé Pete DOherty.. Mais merci pour tout, en tout cas. Dommage que vous soyez pas restés plus...

    Posté par Kokopele, 20 septembre 2008 à 11:35 | | Répondre
Nouveau commentaire